Paroisse Urmatt - Paroisses Bruche/ Hasel. Pèlerinage Alsace, Messes des églises, Oberhaslach, Niederhaslach, Urmatt, Heiligenberg

Aller au contenu

Menu principal :



Eglise d’URMATT


L’église actuelle remplace l’ancienne église qui était implantée au milieu du Jardin des Souvenirs devenue trop petite et surtout vétuste. Elle a été inaugurée le 29/10/1865 par Monseigneur Raes, évêque de Strasbourg. Elle a été réalisée, après plusieurs années de longues négociations, selon les plans de l’architecte Alexandre Matuzynski sous le contrôle de M. Morin, architecte départemental C’est une œuvre qui répond à la définition du moyen programme du Néo-Gothique.

Selon Théodore Rieger nous sommes en présence de plusieurs éléments du moyen programme du Néo-Gothique comme les bas-côtés, les colonnes et le troforium intermédiaire. Au clocher semi-engagé de la façade à trois portails succède la longue nef de six travées que les fenêtres hautes englobent dans leur partie inférieure une sorte de triforium aveugle. Le chœur polygonal continue la maîtresse nef dans toute sa longueur. Les proportions harmonieuses de l'ensemble, sans élancement excessif, évoquent le gothique alsacien du XIIème siècle

Quatre cloches garnissent son clocher. Les trois premières sont livrées en 1864 : Marie 1626 Kgs, Ulrich 814 Kgs et Florent 496 Kgs. La quatrième et dernière, financée par les paroissiens, s’appelle Bernadette, pèse 350 Kgs et sera bénie le 15 août 1960. On y relève l’inscription suivante : «Je m’appelle Bernadette. J’ai ajouté en 1960 sous le Curé J. Steinmetz la dernière note pour chanter avec mes trois grandes sœurs le Salve Régina. ». Les cloches sonnent : Ré – Fa #– La- Si.

Les vitraux du centre sont d’origine. Les sujets historiques représentés pour la croisée du milieu dédiée à la Sainte Croix sont : la Vierge, saint André, saint François d’assise et l’impératrice sainte Hélène. Les deux baies latérales avec ornementation de style XIIIème contiennent dans les 4 compartiments : saint Ulrich saint Léon, saint Florent et saint Joseph. Les autres vitraux, plus modernes, datent de la restauration de 1954.

L’église est dotée d’un orgue, construit en 1865 par la maison Stiehr-Mockers. C’est un bel instrument dont la traction mécanique a été restaurée en 1974.
L’église trouvera son aspect actuel après une profonde rénovation en 1954 sous le curé Steinmetz. En 1995 sera réalisée la réfection des peintures intérieures.
En 1990 dans le cadre de la réfection du centre du village, la place a été réaménagée et un parvis a été créé. D’autres travaux parfois importants ont été entrepris comme la réfection de l’orgue, la réfection du clocher en 1992, rénovation de la façade ouest, travaux de réfection des vitraux, la réfection de l’attache et de l’anse de la grande cloche en 2002, la nouvelle illumination intérieure fin 2005

Si l’on se tient devant l’église, à l’entrée droite, dite entrée des garçons, on peut voir l’heure sur un cadran solaire. C’est également à proximité de cette entrée que se trouve le cartouche d’indication de l’altitude.

La fête patronale de la paroisse se fête en date du 14 septembre lors de l’Exaltation de la Sainte-Croix ou Croix Glorieuse. La paroisse d’Urmatt avec les paroisses de Heiligenberg, Niederhaslach et Oberhaslach a célébré le dimanche 2 décembre 2007 la reconnaissance officielle de la Communauté de Paroisses Bruche-Hasel sous le patronage de Saint Florent et en présence de Monseigneur Jean-Pierre Grallet, archevêque du diocèse de Strasbourg.

Marie-Odette Bindel/Schneider

La grotte de Lourdes



Dans le petit jardin attenant à la place de l’église se trouve un intéressant ensemble religieux comprenant une grotte de Lourdes, une grotte abritant Sant Antoine de Padoue, une belle croix de Rebell. Ces éléments témoignent de la ferveur locale du siècle dernier.

La grotte de Lourdes a été aménagée le lundi de Pâques 1901 par les habitants d’Urmatt à l’appel du curé Heiligenstein à l’aide de pierres provenant du massif du Hahnenberg. Si l'on considère les "EX-VOTO" scellés dans les pierres de la grotte il faut en conclure que des urmattois confiants ont cherché et obtenu la protection de la Vierge. Il y a quelques années la grotte a été restaurée et la Vierge a été remplacée par une statue offerte par une famille mutzigeoise.

La croix de Rebel. C’est la croix dite « Croix des Missions » qui se trouvait sur l’ancien cimetière à l’endroit même de chœur de l’ancienne église. Très belle croix commandée au sculpteur local Martin Rebel en 1869. Deux croix presque identité existent : la première à Niederhaslach au lieu-dit Schlittweg datée de 1864 et l’autre devant l’église de Rosenwiller.

Cette croix a été endommagée lors d’une tempête et une partie gisait dans un coin de l’ancien cimetière, le Christ dans la grotte de Lourdes complètement recouvert de lierre et de mauvaises herbes. Monsieur le Curé louis Magron a été le premier à parler de cette croix Rebel, elle a été rénovée par le sculpteur Keller de Molsheim sous le conseil municipal du Docteur François Pouget ; Elle a été transférée à sa place actuelle, sur la place de l’Eglise, et bénie par monseigneur Biss, vicaire général de l’Evêché de Strasbourg le dimanche 17 septembre 1989, jour de la Fête Patronale. Si l'on fait référence à notre fête patronale, la croix a trouvé une place d’honneur à cet endroit.

Marie-Odette Bindel/Schneider

Retourner au contenu | Retourner au menu